Screenshot-99

L'avion bifurqua et se rapprocha de plus en plus du sol. Il allait attérir d'une minute à l'autre, c'était sûr ! Clio regardait à travers la vitre du hublot, émerveillée. Elle n'avait jamais rien vu d'aussi beau. Le soleil se reflétait sur le Nil qui coulait entre les terres sableuses du désert. En étirant le cou, Clio arrivait à apercevoir une pyramide. Même depuis l'avion, c'était imposant.

- Regarde, Andreïs, c'est magnifique ! s'enthousiasmait-elle.

Andreïs, lui, ne l'était pas. Il restait cramponné à son siège, incapable de bouger.

- Andreïs, arrête d'avoir peur ! 

- T'es marrante toi, j'ai jamais pris l'avion ! 

- Moi non plus, rétorqua-t-elle. Et j'ai pas peur ! 

- Parce que t'es une aventurière. Pas moi. 

Sur ces mots, il se réinstalla dans son siège et mâcha son chewing gum de plus en plus fort, essayant de faire disparaître la désagréable sensation dans ses oreilles. 

- Tu me dis quand on touche le sol, que je me tienne prêt.

- On a touché le sol, gros bêta. Tu l'aurais su si tu avais regardé dehors.

Elle se moqua alors gentiment de lui, ce qui vexa le jeune homme. Il se sentait tellement bête et peureux. 

- Allez,en route pour l'aventure ! s'exclama Clio en sortant de l'avion, heureuse de sentir un autre air que celui de Monte Vista. 

Screenshot-101

Les deux amoureux s'installèrent rapidement au camp de base. Ils auraient bien le temps de tout ranger le soir arrivé. Clio voulait profiter un maximum de ces trois jours de liberté.

C'était la première fois qu'elle était loin de Zeus. 

Alors oui, elle comptait bien en profiter.

- Tu veux qu'on fasse quoi ? demanda Andreïs.

- On a qu'à commencer tranquillement en visiter le coin. Il paraît que le marché est à visiter absolument.

- Je te suis alors, c'est toi la chef.

Elle déposa un baiser sur ses lèvres avant de courir emprunter une Kenpsa, l'une de ces petites motos que l'on trouvait uniquement ici. 

Screenshot-102

Elle roula étonnamment lentement, levant la tête, les yeux pétillants et émerveillés par tant de beauté. Son rêve se réalisait enfin. Et elle n'était pas déçue. Cet endroit était le plus magnifique qu'elle avait vu dans sa courte vie. Il semblait y avoir tant à découvrir, que sans aucun doute trois jours ne suffiraient pas. À vrai dire, elle ne savait pas où en donner de la tête. Elle voulait tout faire en même temps. Visiter le marché en contrebas, les pyramides de l'autre côté du fleuve, le Sphinx au loin, aller à la mer, derrière elle, fouiller dans de véritables sites archéologiques... Ce pays était merveilleux. 

Screenshot-103

Elle arriva en courant sur la place du marché. Elle n'en revenait pas. Il y avait tellement de vie [paye la vie de malade sur la photo, mais bon :')], des marchants de tous les côtés, des habitants lambda souriants, aimables. 

Et le temps était radieux.

Tout était le contraire de cette ville morose qu'était Monte Vista. 

- Regarde comme c'est magnifique Andreïs !

Le jeune homme ne répondit pas.

- Andreïs ?  

Elle se retourna, il n'était pas là. Où était-il donc allé ? 

- Andreïs ? 

Screenshot-106

Il finit par arriver quelques minutes plus tard, à bout de souffle.

- Je... Suis là, parvint-il à articuler entre deux souffles. 

- Mais qu'est-ce qu'il t'arrive ? pouffa la jeune femme. 

- Tu ne te rends pas compte à quel point tu cours vite quand tu es enthousiaste.

Cette phrase arracha un sourire à la muse, un sourire amusé et plein de défi.

Screenshot-109

- Calme-toi, mon amour, on a tout le temps, lui susurra-t-il à l'oreille.

- Non, on a que trois jours, c'est trop peu ! 

- Tu sais que je ne vais pas réussir à te suivre ? plaisanta-t-il.

Ils rirent, là, tout les deux, enlacés au milieu de cette place. Certains passants les regardaient, attendris, d'autres tournaient simplement la tête vers eux, pour apercevoir quelques secondes de leur bonheur. Mais pour les deux amoureux, plus rien n'existait hormis eux deux.  

Screenshot-110

Ils se séparèrent ensuite pour visiter les boutiques qui leur plaisait. Clio se dirigea immédiatement vers le marchant de reliques. Elle voulait voir et se renseigner sur les différents artefacts que l'on pouvait trouver lors d'aventures et de fouilles. Et pourquoi pas acheter des reliques rares avec la fortune familiale. Après tout, Zeus ne faisait rien de tout cet argent. 

Screenshot-112

Elle s'intéressa ensuite aux livres et plus particulièrement à ceux qui portaient sur la mythologie égyptienne. Elle tenait beaucoup à en connaître une autre que celle des grecs, une autre que celle dont elle était issue. Découvrir de nouvelles choses.

La vendeuse lui vendit avec plaisir plusieurs recueils de légendes, et lui présenta rapidement les principaux dieux. Jamais un touriste ne s'était montré aussi intéressé et enthousiaste que cette jeune femme. C'était en tout cas sympathique. 

Screenshot-113

Quand Andreïs sortit du magasin, il ne vit Clio nulle part. Pourtant, ils devaient se retrouver à midi sur la place, et il était déjà midi passé. Où était-elle donc encore allée ? Il savait qu'il n'aurait pas dû la laisser seule, hyperactive et têtue comme elle était, elle ne pouvait pas tenir en place et était sûrement partie découvrir quelque chose qui l'avait intriguée.

Screenshot-116

En parcourant la place, il la trouva non loin, assise devant un panier, une étrange flûte à la main.

- Clio, je croyais qu'on devait se retrouver à midi, lui fit remarquer le jeune homme en croisant les bras. 

- Je sais, mais j'ai vu un panier à serpent, je pouvais pas passer à côté, tu vois !

Il soupira, néanmoins souriant. Elle était vraiment irrécupérable. 

- Et qu'est-ce que tu fais là ? demanda-t-il alors qu'elle semblait fouiller le panier.

- J'ai beau souffler dans ce truc, pas de serpent. Je crois que je me suis fait avoir... conclut-elle, déçue. 

- Allez, viens, on va manger.

Elle le suivit jusqu'au marchant de nourriture avec la mine d'un enfant devant laisser son jouet. Elle aurait tellement voulu voir un serpent.

Screenshot-118

- Alors, on commence par quoi ? continua la jeune femme dès son repas avalé. 

- On pourrait visiter les principaux monuments, j'ai acheté un super appareil photo, j'aimerais bien le tester.

- Un appareil photo ? s'étonna-t-elle. Ma foi, comme tu veux. 

Andreïs n'avait jamais pris la moindre photo de sa vie, d'où l'étonnement de Clio. Mais alors qu'elle allait partir à l'aventure, ça pourrait l'occuper. 

Screenshot-119

La jeune femme regardait l'imposant Sphinx devant elle avec un regard émerveillé. Elle l'avait vu tellement de fois sur des photos, le voir en vrai était impressionnant. Andreïs sortit maladroitement l'appareil photo et en prit une photo floue et mal cadrée.

- Il va falloir que je m'entraîne, grommela-t-il. 

- Je la trouve pas mal pour une première photo, se moqua gentiment sa petite-amie. Dis, je vais aller fouiller un peu dans des sites où l'on trouve des reliques, j'adorerais déterrer moi-même quelque chose ! Tu viens ? 

- Je suis pas sûr que ce soit mon truc. Tu n'as qu'à y aller, je vais visiter un peu les environs et améliorer mes photos. On se retrouve ce soir au camp de base, ça te va ? 

- Ça me va ! répondit-elle en lui plantant un baiser sur les lèvres. À ce soir ! 

Screenshot-126

Tandis qu'Andreïs tentait de prendre des photos un tant soit peu regardables, Clio avait trouvé un vieux site de fouilles. Elle n'avait absolument aucune idée de ce qu'elle devait faire, mais rapidement, elle trouva ses premiers artefacts, comme s'ils venaient à elle tout seuls. 

 

Le soir arriva très vite, le soleil déclinait à vu d'œil. Clio avait trouvé plusieurs reliques, des vases, des pots cassés et mêmes des figurines plutôt rares. 

Screenshot-130

- Où on est ? demanda Clio en arrivant devant une tente et un feu de camp éteint, le tout au bord du Nil. 

- C'est comme au camp de base, mais rien que pour nous, expliqua le jeune homme au creux de son oreille. 
- Et comment le piètre aventurier que tu es a-t-il découvert cet endroit ? 
Il réfléchit plusieurs secondes, afin de donner du suspens à sa réponse : 
 
- Je ne sais plus... L'instinct ?
- Pfff, lâcha-t-elle, rieuse.  

Screenshot-131

Après un repas improvisé avec ce qu'ils avaient, le couple s'installa auprès du feu, la tête de la jeune femme reposait sur l'épaule de son amoureux.

- Montre-moi tes photos, maintenant ! 

Il sortit son énorme appareil photo de sa sacoche, l'alluma, et commença à faire défiler les photos. Les premières étaient pour la plupart clairement ratées, floues, mal cadrées, pixelleuses et mal exposées. Mais au fur et à mesure des photos, on pouvait deviner le progrès du jeune homme.

photos

[oui, il a fait une photo de nuit alors qu'il fait toujours jour, magie des sims, yolo ~]

- Celles-là sont mes préférées. Ce pays est vraiment splendide, et j'adore le prendre en photo ! s'écriait-il, enthousiaste.

- Je crois que tu t'es trouvé une passion pour la photo, remarqua sa petite-amie, heureuse qu'il ait enfin trouvé quelque chose qui lui plaisait. 

- Haha, oui, je crois. Et toi, qu'est-ce que tu as fait de ta journée ? 

- J'ai trouvé quelques reliques. Et j'ai un livre sur la mythologie égyptienne, on peut le lire ? supplia-t-elle.

Screenshot-132

Elle sortit alors ledit livre et commença avec le mythe de la création, puis le mythe osirien. Tous ces nouveaux mythes, cette nouvelle mythologie la passionnaient. C'était tellement différent de celle dont elle venait.

Andreïs découvrait lui aussi avec plaisir ces nouvelles histoires et finit par lire à haute voix, avant de découvrir une Clio endormie tout contre lui. 

- Mon amour, réveille toi. Ce n'est pas ici qu'il faut dormir, la taquina-t-il. 

Elle ouvrit péniblement les yeux. Le feu était à demi éteint, le livre ouvert sur ses genoux, ses mains liées à celle d'Andreïs. Elle était bien ici, elle aurait pu y passer la nuit.

Screenshot-134

La tente était trop reposante, Clio se réveilla aux alentours de trois heures du matin. Grâce à la faible lueur que lui procurait la lune à travers la toile, elle put voir que son petit-ami dormait comme une souche. Pourquoi était-elle toujours si active ? Il fallait qu'elle bouge. 

Screenshot-135

C'est pourquoi elle sortit le plus silencieusement possible de la tente, enfila son maillot de bain, et profita de la fraîcheur du fleuve au clair de lune. Derrière elle se dressait la grande pyramide, éclairée de milles feux. L'égypte de nuit en était presque plus belle que de jour. La nuit avait parfois ce pouvoir de rendre les choses plus belles. 

Screenshot-137

Elle sentit une présence derrière elle, quelque chose - ou quelqu'un - qui entrait dans l'eau. Un poisson, peut-être ? Elle se retourna vivement en éclaboussant son adversaire... qui n'était autre qu'Andreïs. 

- Hé ! Y'a plus moyen de prendre un bain de minuit sans se faire attaquer de nos jours ? 

- Désolée, je t'avais pris pour un gros poisson ! s'esclaffa-t-elle. Je t'ai réveillé, c'est ça ? 

- Tu es aussi adroite qu'un éléphant dans un magasin de porcelaine. 

Ils continuèrent à rire et à s'éclabousser pendant de nombreuses minutes, dans ce cadre idyllique, avant de sortir, transis de froid. 

Screenshot-140

- Je suis frigorifiée, balbutiait la muse. 

- En même temps, explique moi l'idée d'aller se baigner à trois heures du matin. 

- Je suis une hyperactive, je ne réfléchis pas toujours avant de me lancer dans quelque chose ! Comme notre couple, j'ai pas réfléchi, alors que j'aurais dû.

- Hé ! s'offusqua le jeune homme.

- Je rigole, je t'aime mon amour, le rassura-t-elle en l'embrassant tendrement. Bonne nuit ! 

Il resta quelques minutes après que la jeune femme se soit couchée. La Clio qu'il avait connu lors de leur première rencontre avait bien changée, passant de la jeune fille timide à la bout-en-train. Même si cela ne lui déplaisait pas. 

Screenshot-141

Le lendemain matin, Clio n'était plus dans la tente. En même temps, la jeune femme se réveillait tôt et détestait rester allongée sans rien faire. Mais où était-elle encore partie s'aventurer, là était la question. 

Screenshot-142

Après s'être habillé, il la trouva non loin, à fouiller à la recherche de quelconque artefact.

- Tu pars à la recherche de reliques de bon matin ? 

La jeune femme sursauta : elle ne l'avait pas vu arriver. 

- Oui, ça m'occupe, pendant que monsieur dort encore, le railla-t-elle. Tu veux essayer ? 

- Moi ? Fouiller ? Je ne risque pas d'y arriver ! 

- Tu peux toujours essayer, allez ! 

Screenshot-143

- Pas possible, tu trouves plein de trucs et moi rien ! finit-il par lâcher après dix minutes de vaines recherches. Comment tu fais ça ? 

- Je crois que c'est l'un de mes pouvoirs de muse, en fait... J'arrive facilement à trouver les reliques, elles semblent venir à moi. C'est comme ça que j'ai trouvé un morceau de l'éclair de Zeus étant enfant. 

- Et tu es la muse de quoi, en fait, je t'ai jamais demandé...

- Hestia dit que je ressemble à mon homonyme, c'est-à-dire de la poésie épique et de l'Histoire. Cependant, je ne suis pas tout à fait comme elle, j'ai des pouvoirs différents et ça s'apparente juste. Hestia dit que je ne peux pas être juste sa copie conforme.

- C'est donc pour ça que tu t'amuses à réécrire les épopées et à t'intéresser à l'archéologie... 

- C'est donc pour ça, en effet, rit-elle. Et c'est pour ça que je trouve des reliques et pas toi ! 

- Pfff, une vraie gamine, hein ? souffla-t-il. Et sinon, tu as prévu quoi aujourd'hui ? On ne va pas creuser toute la journée, si ? 

- Ne t'inquiète pas, j'ai tout prévu ! Aujourd'hui, on visite... 

Screenshot-144

- La grande pyramide... 


Et ouai, Andreïs qui se découvre une passion pour la photo, vous ne vous y attendiez pas, hein ? L'idée m'est venue grâce à mon grand frère qui lui aussi s'est découvert une passion pour la photo. Love sur mon grand frère ♥