Screenshot-146

Après avoir admiré l'impressionnante pyramide qui semblait toucher le ciel, Clio avait trouvé l'entrée en cherchant sur le mur. Tout guillerette, elle y pénétrait déjà.

- Attends, on va vraiment aller là-dedans ? s'inquièta Andreïs. Tu as vu ces squelettes ?

- Ils sont là depuis longtemps, t'inquiète pas.

- Ce qui m'inquiète c'est qu'ils sont proches de la sortie... Et si la porte se refermait et ne s'ouvrait plus jamais ?

- Elle est comment là ? Ouverte ! Donc elle peut se rouvrir. Ce sont sûrement des faux squelettes, ou même des vrais, pour faire peur. Allez viens ! lança-t-elle nullement découragée. Tu ne vas pas me laisser y aller seule ?

Non, bien sûr que non. Il ne la laisserait jamais risquer sa vie là-dedans sans rien faire. Même s'il avait peur, il allait venir. Mais il comprenait finalement Zeus qui avait peur que Clio parte en voyage. Elle était imprudente parfois.

Screenshot-147

Pour Andreïs, il voyait déjà les difficultés. Au bout du couloir se trouvait un cul-de-sac avec une dizaine de statues aussi effrayantes qu'imposantes.

- Hum, ils voulaient vraiment pas qu'on entre ces Egyptiens... C'est sûrement une enigme, quelque chose du genre... Tu m'aides ? 

- Je ne sais pas... J'ose pas franchir la ligne... avoua-t-il.

- Allez, y'a pas de danger ! Crois-moi ! Tu ne vas pas rien faire de tout le tombeau !

- Je vais plutôt prendre des photos, il paraît que les photos de tombeaux sont très prisées.

Screenshot-151

Grâce à son pouvoir de muse, Clio trouva facilement sa première relique dans un trou, en espérant y trouver un interrupteur pour ouvrir une quelconque porte cachée. Elle avait appris au marché que pour continuer à avancer dans un tombeau, chercher les portes cachées était le meilleur moyen.

Screenshot-154

- J'ai trouvé ! s'écria-t-elle en ayant remarqué une statue différente des autres.

Elle bougea ladite statue et la lumière se fit alors plus intense et deux lourdes portes pivotèrent sur leurs gonds. Un immense sourire de victoire déforma la bouche de Clio. Comme pour prouver qu'il n'avait pas peur, Andreïs fut le premier à visiter la nouvelle salle. 

Screenshot-157

Chose qu'il regretta aussitôt en découvrant des flammes immenses jaillissant du sol.

- Euh, Clio ? Tu as vu ça ? Comment on passe ?

- Tu respires un bon coup et tu passes au travers ! Mais non je rigole, ajouta-t-elle devant la mine déconfite de son petit-ami. Il faut chercher les portes cachées !

Le jeune homme ne répondit pas, figé, quasiment horrifié. Clio s'avança vers lui avec une grimace et l'embrassa furtivement sur la joue.

- Désolée.

Screenshot-159

- Tu trouves ? demanda Andreïs en baillant.

- Tu n'as qu'à m'aider si tu veux. 

- Non merci, j'ai peur de ce que je vais trouver derrière, frissonna-t-il.

- Tu crois pouvoir survivre jusqu'à la fin ? demanda la jeune femme en toute sincérité.

- Si je te suis, je suis sûr qu'il n'y aura aucun problème. Je te fais confiance, c'est toi l'aventurière.

Elle sourit, heureuse de la confiance qu'il lui accordait. C'est à ce moment là qu'elle trouva la porte, comme si leur confiance mutuelle leur permettait d'avancer.

Les pièces suivantes étaient relativement simples à traverser, d'immenses portes ou même des arches les reliaient. Plus ils avançaient, plus ils s'engouffraient au cœur de la pyramide.

Screenshot-162

- Oups...

Clio avait lâché de petit mot nonchalamment après avoir activé le mauvais bouton... et se retrouvait littéralement coincée derrière un mur de feu.

- Clio ! Clio ça va ? hurlait Andreïs, totalement paniqué.

- Ça va, ça va, ne t'inquiète pas ! 

- Que je m'inquiète pas ? Tu es coincéecontinuait-il sur un ton de panique.

- Il y a forcément un autre bouton...

Screenshot-163

Elle entra le bras entier, tentant de trouver un quelconque autre bouton que le maudit qui avait déclenché le feu. Sa main rencontra divers textures dont elle ne voulait pas savoir à quoi elles correspondaient, jusqu'à sentir ledit bouton. En sueur, elle appuya dessus avec précaution, comme si la délicatesse pouvait empêcher le danger, si danger il y avait accompagné de ce bouton.

- C'est bon, Clio, le feu est éteint, l'avertit Andreïs, voyant que Clio restait figée à attendre son sort.

Screenshot-166

- J'ai eu si peur de ne jamais te revoir... souffla-t-il.

- Tu t'inquiètes pour rien, il ne m'arrivera rien, je te le promets.

Et ils restèrent plusieurs minutes là, en sécurité, heureux de ne pas d'être perdus à jamais.

Screenshot-168

Plus leur découverte du tombeau avançait, plus Clio trouvait des reliques et artefacts de plus en plus rares et précieux. Jamais ce tombeau n'avait été pillé et c'était une aubaine pour l'archéologue en herbe qu'elle était.

Screenshot

Mais le tombeau n'était pas sans danger. Outre le feu, cette pyramide comportait des pièges électriques ou même des insectes grouillants dans les moindres brèches, ce qui eut pour effet de surprendre la jeune femme qui ne s'attendait pas à se faire piquer le bras par des dizaines d'insectes inconnus dans sa ville natale.

Screenshot-3

Andreïs, lui, avait trouvé un sarcophage ordinaire, sans les artifices ni les dorures de ceux des grands rois. Il risqua un œil à l'intérieur, mais il n'avait visiblement pas les talents de sa petite-amie : il n'y avait rien dans ce sarcophage...

Screenshot-6

- Ah, Andreïs, tu peux m'aider ? Tout le monde sait que tu es le plus fort du monde !

- Tu ne serais pas en train de me complimenter pour m'obliger à t'aider ?

- Nan, répondit-elle d'un ton innocent. Mais puisque tu as l'air de vouloir m'aider, il faut emmener l'autre statue sur le gros interrupteur là-bas.

Screenshot-7

Une fois les deux statues mises où elles le devaient, un autre interrupteur apparut, comme sortit tout droit du sol. Deux marques de pieds y étaient gravées, il n'était pas difficile de deviner qu'il fallait placer ces propres pieds dessus pour continuer.

Screenshot-8

- Wouuua, ne put-elle s'empêcher de lâcher en entrant dans une pièce étroite avec des vases funéraires.

Elle ne pouvait que se demander à qui appartenait ces vases, qui y reposait ? Quelle valeur historique pouvaient-ils bien avoir ? Elle hésita lontemps si elle devait les prendre ou non, mais elle choisit finalement de les laisser reposer là. Elle n'avait pas à les prendre, ce n'étaient pas de simples reliques. Des morts, des parties de morts y reposaient depuis des milliers d'années et même si ce genre de reliques se trouvaient dans des musées, ils étaient mieux ici, dans la majestueuse pyramide construite uniquement pour les accueillir.

Screenshot-11

Après avoir admiré longuement ces précieuses reliques qu'elle ne prendrait pas avec elle, Clio avait trouvé une porte cachée qui menait à la prochaine pièce.

- Tu es passée par où ? demanda Andreïs, étonné.

- Porte cachée, mon amour, porte cachée, répéta-t-elle comme une évidence.

- Alors j'ai pioché ces cailloux pour rien ?

- Mais non, ça fait du sport ! répondit-elle amusée. Tu veux bien m'aider à trouver les pièges ? J'ai pas envie qu'on tombe dedans, ils ont l'air assez dangereux...

- Si ça peut nous permettre de survivre, je t'aide autant que tu veux.

Screenshot-12

Seulement les pièges étaient traîtres et il ne suffisait pas de savoir où ils se trouvaient pour les éviter. Alors qu'il cherchait les pièges, la main du jeune homme glissa sur le sol humide et effleura à peine le mécanisme du piège. En quelques secondes, il était en feu, paniqué, hurlant de douleur. Clio, essayant de ne pas céder à la panique, sortit le plus vite possible chaque objet du sac à dos avant de trouver une douche en boite achetée la veille, qu'elle réussit tant bien que mal à ouvrir de ses doigts qui eux trahissaient la peur dont elle était habitée.

Andreïs était vivant, légèrement blessé, mais terrorisé.

Screenshot-13

- Andreïs, tu vas bien ?! s'écria Clio en se jetant dans ses bras.

C'était plus une affirmation qu'une question, elle voulait se persuader qu'il allait bien. Même s'il avait frôlé la mort. Si ils n'avaient pas acheté la... non, elle ne voulait pas penser à des "si". La douche avait été là, tout allait bien, inutile de se faire peur en pensant au pire qui aurait pu arriver.

- Je vais bien, mumura-t-il au creux de son oreille en lui caressant les cheveux. Ne t'en fais pas.

La jeune femme tremblait de la tête aux pieds, elle était encore plus effrayée qu'Andreïs, elle l'avait vu passer si près de la mort, il aurait très bien pu ne plus jamais être là, à ses côtés. Elle savait que cette aventure serait dangereuse, mais elle n'avait jamais pensé à revenir sans lui.

- Ça te dit de rentrer ? Je dois t'avouer que je ne dirais pas non à une vrai douche, trouva-t-il le moyen de plaisanter pour détendre un peu l'atmosphère.

Screenshot-14

Une fois le jeune homme débarassé de l'odeur de brûlé et de la sensation étrange qui lui collait la peau, il alla rejoindre sa petite amie restée dehors à observer les étoiles.

- Clio ? la héla-t-il. 

La jeune femme se retourna et le découvrit un genou à terre.

- Andreïs, que...?

Tout s'embrouillait dans sa tête, que se passait-il, que faisait-il, là, à genoux ? Elle le savait sans le savoir, sans y croire.

Screenshot-16

Lentement et rejetant son angoisse, le jeune homme sortit un écrin noir, cet écrin qu'il cachait depuis des semaines en se demandant quel serait le meilleur moment pour le sortir. Avoir été si proche de la mort lui avait fait comprendre qu'il n'était pas à l'abri, qu'il devait cesser de redouter la réponse et se lancer. Comment lors de leur premier baiser.

La jeune femme ne put cacher son étonnement et son émotion. La bague brillait tellement dans cette nuit sombre, comme si leur amour éloignait les ténèbres, elle était si belle. Andreïs n'eut même pas le temps de poser la fameuse question que Clio répondit :

- Oui !

- Je n'ai même pas posé la question !

- C'est oui quand même !

 - Comment tu peux être aussi sûre de ce que je vais te demander ?

- Oh, tais-toi ! lâcha-t-elle tout en l'embrassant passionnément.

Screenshot-20

[mwahaha, vous ne pouvez pas vous cacher, on a cramé les petits cœurs sur la tente, ça profite de la demande en mariage, hein e.E]

Clio était beaucoup trop excitée pour fermer l'œil, elle regardait la lune à travers la toile de la tente tout en souriant. Jamais elle n'avait été aussi heureuse de sa vie, elle ne cessait de se ressasser tous ces moments qu'elle avait passés avec son fiancé. Son fiancé...

Puis les heures devinrent beaucoup trop longues pour elle, elle devait sortir, bouger, faire quelque chose, mais surtout pas à rester allongée sans rien faire.

Screenshot-23

C'est pourquoi une demie-heure plus tard, elle se trouvait encore une fois dans la grande pyramide qui avait failli prendre son fiancé. Son côté aventurière avait prit le dessus dans son dilemme intérieur : elle voulait découvrir ce qu'il se cachait au fin fond de ce tombeau. Et elle ne pouvait plus faire demi tour à présent... Un mur de feu l'obligeait maintenant à ouvrir la porte devant elle et continuer à avancer.

Screenshot-24

- Andreïs ?

Elle se frotta les yeux tout en secouant la tête. Voilà qu'elle avait des hallucinations maintenant. Pourtant elle n'était partie qu'une heure, c'était bien trop peu pour être déjà en manque de nourriture et d'eau.

- Je ne pouvais pas te laisser courir de risques seule.

- Mais comment tu as su que j'étais là ? 

- Même si tu as eu peur, je te connais assez bien pour savoir que tu voulais absolument finir ce tombeau. Et je viens avec toi.

- Je t'aime tu sais ? souffla-t-elle.

- Je sais.

Screenshot-25

Après avoir traversé plusieurs autres salles, la jeune femme tomba sur un couloir bouché par un énorme rocher, tandis qu'Andreïs piochait pour dégager la sortie. C'était donc ça, la fin ? Derrière ce rocher se trouvait la fin du tombeau, ce pour quoi elle était venue et elle ne pouvait y accéder ?

Screenshot-26

- Déjà de retour ? demanda Andreïs.

- Une énorme rocher bloque le passage... C'est impossible à enlever...

- Sois pas déçue mon amour, tu as trouvé plein de reliques...

- Ce tombeau a failli devenir le tien... Pour rien du tout.

- Tu arrêtes les aventures ?

- Oui... Mais seulement pour ce voyage, je n'arrêterai jamais de rêver d'aventures !

Cela ne surprit pas le jeune homme. On ne pouvait pas changer Clio, elle était insouciante. Même si danger de mort il y avait, elle y allait, c'était sa nature.

Screenshot-29

Les deux amoureux passèrent donc le reste de leurs vacances comme des touristes normaux. Clio, qui s'ennuyait au début, finit par s'endormir, la nuit blanche de la veille l'ayant rattrapée.

Bientôt vint le moment de tout préparer pour le retour, que Clio appréhendait plus que tout...

Screenshot-32

Elle était contente de rentrer, revoir Hestia, lui annoncer la grande nouvelle et se marier... Si seulement il n'y avait pas Zeus.


Valà, sorry pour ce chapitre bousif, keurkeur sur vous ♥