Screenshot-90

L'avion entama sa descente alors que les murailles de Shang-Sim-la se profilèrent à l'horizon. Clio, comme durant son voyage en Egypte, était postée au hublot, photographiant dans sa mémoire tous ces paysages qui défilaient sous ses yeux pétillant d'émerveillement. Les ruines de la muraille, les arbres à la teinte automnal, les pagodes des toits, la rivière qui coulait en contre-bas et dont le lit s'étirait jusque loin entre les collines. Ses yeux étaient attirés partout, chaque détail l'interpellait. Et incapable de rester tranquille sur son siège, elle attendait impatiemment le moment où ils seraient libérés de l'avion.

- Clio, calme toi ! lui demanda celui qui était désormais son mari. 

Elle en était incapable. Tout simplement incapable. Depuis la mort de son père et de toutes les responsabilités à propos de son incroyable ascendance, elle n'avait rêvé que du moment où elle s'envolerait pour un pays lointain, où rien ne lui rappellerait sa nature, ses origines, ni même le traître. Juste un voyage durant lequel elle pourrait faire ce qu'elle aimait vraiment : découvrir. 

Screenshot-103

À peine déposés sur la terre ferme, Clio s'empara de la main d'Andreïs et l'emmena devant l'entrée de la cité interdite. Jamais dans toute sa vie elle n'avait vu une chose pareille, ces colonnes et ces arches majestueuses qui entouraient toute la cité, et la rivière venant en refléter l'image.

- C'est magnifique, non ? s'émerveilla la jeune femme en embrassant du regard toutes ces merveilles que les humains avaient construit des centaines d'années auparavant. Tu vas prendre des photos, n'est-ce pas ?

- Évidemment, mais pas aujourd'hui, j'ai besoin de faire les modifications nécessaires sur mon appareil pour avoir le meilleur rendu. On peut revenir demain, que dis-tu de visiter d'abord les environs ?

Clio lança un regard déçu vers la cité interdite. Mais l'idée de découvrir les environs qui promettaient d'être tout aussi incroyables lui redonna son enthousiasme bien connu.

Screenshot-120

Les jeunes mariés, après quelques heures de balade autour de la cité interdite, s'arrêtèrent à l'Académie des Arts Martiaux, où Clio commença à découvrir et apprendre lentement cet art méconnu à Monte Vista. Andreïs, d'un naturel plus calme, préféra se poser sur un banc afin de lire tranquillement le dernier livre de sa femme.

Screenshot-130

Il ne fallut pas longtemps à la jeune femme pour trouver le plus beau coin pour s'entraîner, tout en admirant la vue à couper le souffle du paysage chinois.

Screenshot-132

Puis la nuit finit par tomber et il fut temps pour les jeunes mariés de trouver un endroit pour dormir. Comme lors de leur voyage en Egypte, ils avaient décidé de ne pas s'arrêter à l'hôtel du coin et de faire un peu de camping au milieu de la nature. Clio n'aurait dans tous les cas jamais accepté de dormir dans un hôtel, ce qu'elle voulait, c'était quelque chose de différent de chez elle, de l'aventure.

- Bien, commença Andreïs. Demain on va à la cité interdite, c'est ça ? demanda-t-il finalement alors qu'il réglait les paramètres de son appareil photo. 

- Oui. Et pourquoi pas retourner au haut de la colline, y'a de superbes panoramas à faire, j'en suis sûre !

- Certain. On verra tout ça demain, je suis crevé, je ne veux qu'une chose : dormir.

Quelques minutes plus tard, la tente fut montée, le feu éteint et tout deux s'endormirent [sans faire de cochonneries]dans ce pays si loin de chez eux.

Screenshot-138

La visite de la cité interdite fut comme Clio l'espérait. Tous les bâtiments sans exception étaient magnifiques et impressionnants, rien ne semblait avoir changé depuis des centaines d'années, ils avaient comme été de retour dans le temps de la Chine antique. Andreïs eut aussi l'occasion de prendre de splendides photos, qu'il se ferait un plaisir de développer une fois de retour à Monte Vista.

Puis, ayant plus de temps que prévu sur leur journée, les amoureux passèrent le reste de l'après-midi à la grotte du dragon, endroit qui restera à jamais gravé dans la mémoire de Clio tant il semblait sortir tout droit de l'imaginaire.

Screenshot-177

Et ainsi la deuxième journée de leur lune de miel passa à une vitesse fulgurante. Ils trouvèrent un deuxième campement, seulement occupé par un faucon peu farouche. En quelques minutes, il fit confiance à Clio et accepta d'utiliser son épaule comme perchoir.

- Salut toi. Tu m'aimes bien on dirait.

- Est-ce que je dois me sentir menacé ? demanda Andreïs.

- Ne t'inquiète pas, c'est toujours toi que j'aime.

- Me voilà rassuré.

La nuit était encore plus noire que d'ordinaire et seul le feu permettait d'y voir clair. C'est pourquoi le faucon, qui fut nommé Darbon*, resta auprès des deux humains, n'ayant pas le courage de voler dans cette noirceur la plus totale.

 

*nom du fauconnier dans La Horde du Contrevent, livre absolument génial

Screenshot-183

Un autre matin se leva entre les collines de Shang-Sim-la, baignant la paisible vallée d'une lueur rose. Bientôt, les deux amoureux se réveillèrent et préparèrent leurs sacs pour le grand retour à Monte Vista. Ce voyage était passé beaucoup trop vite pour Clio qui ne voulait pas retrouver sa vie banale dans sa ville italienne. Seulement il fut l'heure de prendre de nouveau l'avion et de quitter cet endroit dont elle avait encore tant à découvrir.

Screenshot-201

Plusieurs semaines après leur retour à Monte Vista, la neige commença à recouvrir la ville avec sa couleur immaculée. Les habitants de la villa des dieux préféraient alors rester à l'intérieur près d'un feu. Et ce jour-là, autour de la cheminée chez Hestia, une discussion se tenait.

- Tu crois vraiment que c'est ça ?

- Ça pourrait. Et ça devrait aussi. Je te rappelle que tu dois donner naissance à la deuxième des muses.

- Je sais... Mais je ne sais pas si je suis prête à être... maman...

Cela sonnait si étrange dans sa tête. Elle, mère ? Saurait-elle seulement comment l'être bien ?

- Je serai toujours là, Clio, ne t'inquiète pas.

- Je sais, Hestia, je sais.

Elle regarda son ventre. Depuis la mort de Zeus, tout avait été si rapide. En quelques mois, ils avaient trouvé des indices à propos du traître, aussi maigres soient-ils, elle s'était mariée et voilà qu'elle attendait déjà un enfant ?

- Et si c'est un garçon ?

- Clio, ne t'en fais pas pour ça, tu n'es même pas sûre d'être enceinte !

Si, elle le savait. Au plus profond de son être, elle le sentait.

Une nouvelle vie se préparait à venir.


Et voilà pour cette màj un peu courte, mais les voyages, ça m'inspire pas des masses en fait... d'ailleurs ça se voit, j'ai résumé vite fait ^^

Ça sera mieux le prochain coup, tous les chapitres ne peuvent pas être bien, hein /SHOT