Screenshot-137

Zeus se réveilla dans le même lit où il s'était endormi la veille. Ainsi donc, toute cette histoire était vraie. Il était vraiment un dieu déchu comdamné à vivre sur la terre des mortels le temps qu'il reprenne l'Olympe. Ce n'était pas un rêve. Mais la voix qui se prenait pour un dieu ne semblait pas être là. 

Zeus *marmonant* : Je n'ai jamais autant haï Poséïdon et sa pluie de malheur... Pour une fois, je préfèrerais qu'il lâche son eau sur l'Olympe. 

"T'es de super humeur toi le matin... Je comprends que les autres t'ont viré..."

Zeus soupira. La voix était là. 

Zeus : Laissez-moi, s'il-vous-plaît, la voix."

"Mais moi je suis Mae et on me tutoie T.T"

Zeus : Ce n'est plus Dieu Mae ? 

"Nan, c'est Mae tout seul"

Screenshot-139

Zeus alla se servir dans un endroit froid qui contenait de la nourriture. Il se demandait quel était cet objet étrange... Le monde des mortels était étrange. Ce qu'il mangeait était absolument immonde, il préférait de loin l'ambroisie, nourriture divine, si parfaite, qui l'on mangeait pour le plaisir. Là, il ressentait de la faim, une chose encore plus étrange que les autres choses. Il sentait son venre vide. Lorsqu'il finit ce que la voix appelait des céréales, il ne ressentait plus ce vide. Il détestait ce monde de mortels, il détestait vivre comme les mortels. 

Screenshot-141

Puis un carosse de métal arriva et fit un drôle de bruit. Il sursauta.

"C'est la voiture de service, rentre dedans, et va au boulot gagner des simflouzes ! Pourquoi t'as pieds nus ? On est si pauvre ?"

Zeus : Je ne sais pas... J'aimerais bien savoir où sont les drôles de chaussures qui remplace mes sandales.

"Sandales ? Awi, grec... Je m'y ferais jamais, tu ne peux pas être un sims comme tous les autres ?"

Screenshot-143

Il pleuvait toujours lorsqu'une heure plus tard il arriva devant l'enroit où il règnera. Une heure. Le temps lui paraissait si long sur cette terre. Sur l'Olympe... des milliers d'années étaient passés sans qu'il ne s'en rende compte. Tandis qu'ici, il voyait passer les heures.

Screenshot-144

"Zeus, on a pas assez d'argent pour se payer 40§ de ciné è_é"

Screenshot-145

Zeus sortit de la salle de... cinéma ? Oui cinéma, avant la fin du film. C'était la première fois qu'il voyait cette chose, des images qui défilait sur une toile blanche tendue sur un mur. Les images racontaient une histoire, mais il avait trouvé cette chose absolument pas à la hauteur des histoires des dieux. Décidément, ces mortels étaient vraiment étranges, ils créaient des histoires ne parlant pas des dieux.

"Alors ta journée ?"

Zeus : J'ai 126... 126 quoi ?

"Simflouzes, la monnaie des mortels comme tu dis"

Zeus : Oh... Nous utilisons les drachmes. C'est donc beaucoup, n'est-ce pas ? 

"Bah non, c'est absolument rien, je sais pas si 126 drachmes c'est beaucoup, mais 126§ - 40 (bah oui, ciné) je peux rien acheter, ou presque."

Screenshot-146

En rentrant "chez lui", la pluie avait cessé. Enfin son frère lui laissait un moment de répi. Lorsqu'il reprendrait l'Olympe, il ne manquerait pas de le lui faire remarquer. Mais pour reprendre l'Olympe, il lui fallait son éclair.

Zeus : Où sont-ils ? 

"Qu'est-ce qu'il ne va pas encore ? T'es as pas marre d'être tout le temps pas content ? Pourquoi Zeus, le dieu le plus ch*ant, du monde, pourquoi pas... hum... un autre ?"

Zeus : Où sont mes morceaus d'éclair ? Vous me les avez volé, pour que je reste ici à jamais ! 

"Tu rigoles, j'en aurais fait quoi ? Vas-y, pars, rentre chez toi et fais toi tuer par Hadès, moi m'en fiche, je t'entendrai plus râler au moins. Ils ont disparu, c'est tout."

Zeus : Disparus ? 

"Bah peut-être qu'il n'est pas fait pour être reconstitué et qu'un dieu déchu ne retrouve jamais sa place. C'est normalement comme ça que ça se passe"

Zeus se força à ne plus écouter la voix. Elle disait faux pour l'énerver. Cette voix l'énervait toujours. Elle aimait le faire rager. S'il voulait réfléchir tranquillement, il devait pas l'écouter, ni lui répondre. Après tout, c'était son imagination qui lui jouait des tours, aucun dieu ne s'appelait le Dieu Mae. Peut-être que chaque mortel entendait une voix dans sa tête. Alors il alla se coucher dans son lit si inconfortable, se demandant où se trouvaient ses morceaux d'éclair et comment, s'il ne pouvaient le reconstituer, il mettrait fin au règne de son frère Hadès. Il réfléchit aussi à ce que les autres dieux de l'Olympe pouvait penser. Puis il s'endormit.

Screenshot-148

"Bonjour ! Bien dormi ? Nan, ne réponds pas, je m'en fiche en fait. Je t'ai acheté un lavabo, je sais pas si tu sais ce que c'est, alors j'explique. Tu tournes le robinet, y'a ton frère qui fait couler l'eau et tu nettoies les trucs absolument sales à tes pieds."

Zeus ne répondit pas à la voix. Elle n'était pas réelle. S'il l'ignorait, elle partirait. Mais comment était arrivé le lavabo ici ? Il ne devait pas y penser. C'était sûrement l'un des dieux uqi devait vouloir qu'il revienne qui l'aidait à survivre dans ce monde étrange.

Screenshot-149

"Il répond pas, mais il m'écoute, c'est un bon dieu déchu :D"

Screenshot-150

Les collègues du dieu déchu le prenaient pour un moins que rien. Tel un esclave, ils lui demandaient d'aller leur chercher telle ou telle chose et il dû utiliser un ordinateur. Quelle drôle de machine. Mais les mortels vivaient dans un monde de technologies, s'il voulait mieux vivre les quelques jours sur Terre, il lui faudra s'y acoutumer. Il pensa à ce qu'il ferait à tous ces gens qui le tenaient en piètre estime quand il les dirigera. Il les châtirait, oui, comme un dieu doit le faire, mais quel serait le châtiment ? Il se promis d'y réfléchir.

Screenshot-151

Tout comme la veille, il ressortit avec des billets d'argent des mortels. Il ne savait si c'était beaucoup. Il ne savait pas comment faire pour améliorer sa maison. Peut-être que... Peut-être que la voix serait utile. Il la rappelerait quand il en aura vraiment besoin. Pour le moment, il préfèrait l'ignorer. Il était beaucoup mieux sans. 

alcolo

"Zeus ? Tu veux picooler pour oublier ta misérable vie ou quoi ?"

Il se garda de répondre. S'il voulait aller dans un bar, c'était qu'il savait que Dionysos aimait descendre auprès des mortels pour boire à outrance avec eux. Peut-être qu'en y allant, il trouverait Dionysos et pourrait lui poser les questions qu'il se posait. Bien que Dionysos ne soit pas le meilleur pour répondre à des questions, ce serait mieux que rien. Mais où trouver un bar par ici ? La voix...

Zeus : La voix ? 

"Tiens, on a décidé de ne plus m'ignorer ? Depuis ce matin je m'ennuie à te regarder, sans parler"

Zeus : Dites moi où je peux trouver un bar, avec beaucoup de vin. 

"Et voilà, Zeus va sombrer dans l'alcool"

Zeus : Je dois trouver Dionysos. 

"Oh, et bien, j'ai pas mis de bar ici, mais je le ferais si j'y pense et pour attirer ce cher Dionysos..."

Screenshot-152

Zeus croqua dans un légume qu'il avait cueilli dans les serres et sentit les larmes lui piquer les yeux si fort qu'elles tombèrent sur ses joues. 

"Idiot, tu manges un oignon cru. Faut vraiment te surveiller et t'apprendre la vie comme à un enfant !"

Il cracha ce qu'il restait. Néanmoins, il n'avait plus faim. 

Screenshot-153

Puis il retourne à la bibliothèque pour apprendre le charisme. Ses collègues disaient qu'il ne l'étais pas assez. Comment avaient-ils osé dire cela ? À lui ? À un dieu ! Le roi des Dieux ! 

Screenshot-154

Zeus : Que dois-je faire avec ceci ? 

"Signer."

Zeus : Et... voilà.

"C'est quoi ta signature ?"

Zeus : Le roi des Dieux, pourquoi ?

"Je ne pense pas que ça va passer auprès du service d'impôts, enfin bref."

Screenshot-155

Encore une journée était passée et rien ne s'était passé. Il ne savait toujours pas où étaient ses morceaux d'éclair, il n'y avait aucune trace d'un autre dieu que lui sur cette terre. Il n'y avait que des mortels qui le prenaient pous l'un des leurs. Bien sûr, il savait que reprendre l'Olympe ne se ferait pas en trois jours, mais cette inactivité lui déplaisait. Son travail lui prenait trop de temps et d'énergie, il n'avait pas le temps de poursuivre ses recherches.Mais il pouvait bien rester des siècles coincé ici, il ne renoncerait jamais à son trône. 

Screenshot-156

"C'est un gentil dieu qui fait sa vaisselle, ce Zeus :)"

Zeus : Je vous interdit de parler comme cela de moi. 

"Je dis ce que je veux."

Screenshot-159

Encore une journée de dur travail se passa, sans changement. Son patron lui avait dit qu'il gagnerait 3 simflouzes de plus par heure. La voix disait que c'était déjà pas mal. C'était trop lent aux yeux du dieu déchu. Le temps était trop lent ici. 

Screenshot-161

Zeus : Qu'est-ce ?

"Un téléphone ! D'ailleurs, je suis jalouse, t'es un dieu déchu qui connait rien à la technologie et t'as un smartphone alors que moi je dois me taper le premier Iphone de mon père qui bugue et qui a une énorme barre de pixels morts."

Zeus avait écarquillé les yeux en entendant la voix parler. Smartphone ? Bugue ? Pi... Pixels ? Était-ce... une nouveau language ? 

"Fais pas cette tête. En fait, être dieu c''est nul, ils vivent encore dans l'Antiquité ! Bref, compose un numéro et appelle une fille ! Tu ne vas pas poursuivre ta lignée sans une fille ?"

Zeus : J'ai déjà de nombreux enfants. 

"Je sais, je sais qui tu es, merci, tu dois avoir je ne sais combien de gamins avec des mortelles, je ne sais pas combien d'enfants avec des déesses, je ne sais pas combiens d'enfants avec des nymphes, enfin toutes les créatures mythologiques y sont passées, en clair."

Zeus ne montra pas de gêne. Après tout, il était le roi des Dieux, libre à lui de faire ce qu'il voulait. 

Screenshot-160

Zeus composa un numéro qu'une fille de son travail lui avait donné. Quand il entendit une voix, autre que celle qui le dirigeait. Elle venait de l'appareil qu'il tenait dans la main. 

"Réponds lui en parlant normalement, elle t'entendra. 

Zeus : Bonjour. 

Fille : ...

Zeus : Euh...

"Il apprend, c'est mignon".

Screenshot-162

"Poséïdon est partout, entre la pluie et les chevaux... Oui, je ne m'énerve pas contre les chevaux ce soir. Je suis en mode zen"

Screenshot-168

Il était 23 heures passées et Zeus était toujours au téléphone avec son amie. Bien sûr, il ne la considérait pas comme son amie, mais il entretenait sa relation. Autant dire que le dieu déchu s'habituait à ce monde technologique. 

Screenshot-172

La pleine lune était montée dans le ciel noir de la nuit et bientôt, des créatures sorties de l'enfer sortirent du sol. Ces créatures n'étaient ni vivantes, ni mortes. 

Screenshot-174

"Bonjour madame !"

Screenshot-175

Zeus : Que ? Des morts-vivants ? Hadès... Il me prend mon trône et m'envoit de ses sbires ? Il n'a pas assez de me bannir du monde des dieux, il doit aussi me tuer par l'intermédiaire de ces créatures immondes ? Quand je reprendrais l'Olympe, il sera le premier à mourir, puis viendra ceux qui m'auront trahi ! 

"Euh... C'est ça qui se passe dans sa tête ? Je préfère quand il pense et que je suis au courant de rien. Il est... très... rancunier..."


 

Quelques photos de Monte Vista, parce c'est vraiment trop beau. 

Screenshot-163

Screenshot-165

Screenshot-167

Voilà, j'espère que ça vous a plu, et surtout, soyez HAPPY !!